L’importance du rituel du coucher

0010176808C-849x565

Le rituel du coucher,  j’en avais entendu parler avant d’être maman. Je savais que c’était quelque chose de très important. Il ne faut pas faire n’importe quoi avec le sommeil de nos bambins. Jusqu’à maintenant le rituel était assez court, et à vrai dire ne ressemblait pas vraiment à un rituel. Ma fille n’a jamais vraiment eu de soucis particuliers pour s’endormir. Il arrivait parfois qu’elle pleure pour s’endormir, et cela lui arrive encore d’ailleurs mais ça ne dure jamais bien longtemps.

Pour nous ce rituel consistait à éteindre la lumière de la chambre, la mettre dans sa gigoteuse, lui donner plusieurs tétines, dire « bonne nuit, je t’aime mon ange », puis mettre en route sa berceuse. Le tour était joué! Il y a des choses auxquelles nous n’accordions pas d’importance comme la peur du noir, l’heure du couché.

Nous avions tout faux.
0010054487Q-565x849
 

Nous nous en sommes rendu compte il y a environ un mois, quand une nuit comme les autres, la demoiselle s’est réveillée en hurlant pour se rendormir trois heures après. Nous avons tout essayé, de la méthode la plus douce à la plus sévères, c’est la plus sévère qui a fonctionné. Cette nuit là, nous avons essayé d’abord les bisous, les câlins, puis les paroles rassurantes. On l’a recouché et elle ne voulait toujours pas dormir. Nous l’avons laissée jouer pendant environ une heure puis recouchée, même chose.Rien de cela n’a fonctionné, c’est au bout de trois heures de tentatives échouées que j’ai pris les choses en main et ai décidé de la mettre au coin, ce n’est pas la meilleure solution je vous l’accord mais c’est celle qui a marché. Le lendemain, j’ai repensé à cette nuit mouvementée et ai tenté de trouver « POURQUOI« . En fait, je me suis rendue compte que nous faisions n’importe quoi. C’est normal, en étant parents pour la première fois, on apprends au jour le jour. Nous avons mis les choses à plat et instaurer UN VRAI RITUEL.

Voici notre rituel

Pour notre petite fille de 18 mois, nous avons décidé d’établir l’heure du couché à 20H30. Nous finissons le travail assez tard, cela nous laisse assez temps pour profiter de la soirée avec notre fille.  Avant d’aller dormir, le parent qui ne vient pas lui fait un bisou, elle fait aussi un bisou et fait un calin, puis au-revoir avec la main. Une fois dans la chambre, on allume la veilleuse tout en la gardant dans nos bras, nous lui faisons choisir une ou plusieurs tétines qu’elle gardera dans son lit pour la nuit. Le parent qui la couche lui fait le bisou, le calin, lui parle doucement, la pose, ferme la gigoteuse. Nous la couchons toujours dans le même sens pour qu’elle ait un repère visuel, si elle se réveille la nuit, qu’elle n’ait pas peur des ombres qui seraient différentes. On mets la berceuse. Et ceci, c’est tout les jours, sans exception.

Depuis, son sommeil se passe mieux. Elle se réveille moins la nuit, et si elle se réveille elle arrive à retrouver son sommeil seule. Plus elle grandira et plus le rituel sera long (avec une histoire par exemple).

A quoi sert le rituel?

0010176187C-849x565Il facilite la transition entre l’éveil et le sommeil et aussi, pour beaucoup d’enfants, le fait “d’être seul” et il indique à votre enfant que ça va être l’heure d’aller dormir. Pour bien s’endormir, il doit se sentir en sécurité pour pouvoir s’endormir seul. Le rituel du coucher - différent dans chaque famille et quasiment pour chaque enfant – permet également à l’enfant d’acquérir au fur et à mesure les bribes de son autonomie future.

Les choses à éviter

Se précipiter au moindre pleur n’est pas la meilleure solution ni laisser pleurer trop longtemps sans intervenir (cela risque de l’énerver et de l’empêcher de s’endormir). il vaux mieux éviter de présenter le lit comme une punition en disant « si tu n’es pas sage tu vas aller au dodo ». Le lit doit rester un objet neutre et associé au plaisir du repos. La sieste est essentielle pendant longtemps (au moins 3 ans), il ne faut pas la supprimer en espérant que bébé dorme mieux la nuit. Ne pas faire des jeux turbulents avant l’heure d’aller au lit.

 

Aurelie Emmaman

Aurelie Emmaman

Bienvenu chez moi, sur mon blog Emmaman