Bébé bilingue : est-ce une chance?

enfant

Je suis maman d’une petite fille de deux ans. Je suis espagnole, mon mari est japonais, et nous habitons en France. Notre fille est exposée quotidiennement à trois langues très différentes, et je me suis un jour posée la question de savoir si cet environnement pourrait avoir une influence sur l’acquisition de la parole.

Bébé Bilingue : une chance ou un inconvénient?

Kuma chan

Est ce que le fait de devoir intégrer trois langues allait la perturber et lui retarder la parole, ou au contraire, faut il considérer cet environnement comme une chance pour l’enfant, et encourager cette diversité linguistique?

J’ai entendu tout type d’avis, certaines personnes me disent qu’il vaut mieux se concentrer sur le français, d’autres au contraire qu’il vaut mieux se concentrer sur les deux autres langues car le français sera appris obligatoirement à l’école, d’autres encore qu’il vaut mieux familiariser l’enfant le plus tôt possible aux trois langues car c’est à ce jeune âge que l’apprentissage se fait le plus facilement.

Je vais vous parler ici de ma petite expérience, ainsi que des diverses informations que j’ai pu recueillir sur le sujet.

 

 

L’apprentissage des langues

Il paraît que dès la naissance, le petit cerveau de bébé est capable de distinguer tous les sons. Un nouveau né peut ainsi apprendre n’importe quelle langue. Il va stocker tous les sons qu’il entend, puis essayer de les reproduire.
Cette capacité d’apprentissage diminue après trois ans, il est donc préférable d’exposer l’enfant aux différentes langues dès son plus jeune âge.

Autrefois, on considérait que le fait de devoir assimiler deux ou plusieurs langues dès le plus jeune âge favorisait l’apparition de troubles du langage. Ainsi, les médecins ont dit à mes parents (père espagnol et maman française) que le retard d’acquisition du langage de deux de mes frères était du à leur bilingüisme, et leur ont conseillé de ne parler qu’une seule langue à la maison,

Même aujourd’hui, on constate que certains parents arrêtent de parler une des langues en présence de leur enfant si celui ci présente des troubles du langage, alors que le bilingüisme ne serait en aucun cas responsable de troubles, et qu’environ 5% des enfants présenteront des retards ou des troubles du langage, qu’ils soient bilingues ou non.

Certains enfants vont très vite différencier les deux langues, tandis que d’autres vont mélanger les deux dans la même phrase. C’est le cas de notre fille, qui dans la même phrase peut mélanger des mots en français, japonais et espagnol. Difficile à suivre parfois!
Je pense qu’elle choisit les mots qu’elle arrive à prononcer le plus facilement dans chaque langue. De ce fait, elle se fait difficilement comprendre par les personnes extérieures à la famille, mais je ne me fais pas de souci pour elle, je pense que bien vite elle arrivera à adapter la langue parlée à son interlocuteur.

Avantages du bilinguisme

Je pense que le fait de devoir assimiler plusieurs langues en même temps stimule ses capacités d’apprentissage, mais également une certaine ouverture d’esprit, en développant un intérêt pour des langues et des cultures différentes.

Nous tenons à lui parler les trois langues pour garder une sorte de lien entre nos différentes cultures, et pour qu’elle puisse facilement communiquer avec sa famille espagnole ou japonaise.
De même si une fois adulte elle veut faire sa vie en Espagne ou au Japon plutôt qu’en France, j’espère que le fait d’avoir été confrontée dès son plus jeune âge aux différentes langues et cultures  facilitera son intégration.

Favoriser le bilinguisme.

Beaucoup de parents me demandent comment apprendre plusieurs langues à leur jeune enfant. Je sais qu’il existe de nombreuses méthodes pour familiariser les enfants à différentes langues, notamment des DVD orientés vers l’enrichissement du vocabulaire, ou des dessins animés en langue étrangère.

Cependant, même si nous avons recours parfois à ces méthodes (notre fille regarde parfois des dessins animés dans chacune de nos langues maternelles), je ne pense pas que le fait de rester devant un écran favorise l’acquisition d’une langue. Il n’est pas confronté aux intonations, aux mimiques, aux mouvements de la bouche, comme il le serait devant un interlocuteur.

La meilleure manière d’apprendre sa langue maternelle à son enfant serait pour moi de lui parler tout naturellement et tout simplement! Lui parler encore et encore, lui décrire les situations de la vie quotidienne, en un rien de temps votre enfant assimilera le vocabulaire et la grammaire de la langue et peut être bientôt la parlera couramment :)
Et vous, avez vous des enfants bilingues?

 

Mama chan

Mama chan

32 ans, maman d'une petite puce de deux ans